Mycoses vaginales : causes, symptômes et remèdes miracles

Horreur ! Malheur ! On a toutes eu au moins une fois dans sa vie une mycose vaginale !
Pour certaines, cette expérience vraiment pénible à lieu plusieurs fois par an !
Sachez tout d’abord que la mycose touche 80% des femmes ! Et oui, tout ça !  Vous vous sentirez moins seule maintenant ! 

 

➡ Les symptômes : 

Les symptômes sont assez caractéristiques mais tous ne surviennent pas chez toutes les femmes : 

– Des démangeaisons de la vulve et du vagin souvent intenses.

– Des pertes blanches inhabituelles.

– Des difficultés à l’évacuation de la vessie, une fréquence excessive des mictions  ainsi que des brûlures pendant celles-ci.

– Une possible extension au périnée avec la présence de fissures.

– Douleur dans le bas du ventre possible.

 


 Qu’est-ce qu’une mycose vaginale et comment j’ai attrapé ça ? 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la mycose vaginale ne vient absolument pas d’un soucis d’hygiène et il ne s’agit pas d’une MST.

Elle est tout simplement due à un champignon microscopique. La plupart du temps, il s’agit de Candida albicans, un champignon que l’on retrouve chez tout le monde dans les flores vaginales et digestives : il fait partie du groupe des bactéries et des champignons qui vivent dans le corps humain et qui servent à nous défendre des autres bactéries et champignons pathogènes.

Malheureusement, certains facteurs peuvent transformer ce champignon, c’est là que ça devient moins drôle pour nous !

 

 

 Les facteurs :

– Une hygiène trop parfaite. Et oui ! Une trop bonne hygiène va « agresser » le candida albicans
– L’utilisation de mauvais produits d’hygiène : commencez par bannir les gels douches normaux pour laver vos parties intimes ! Utilisez des savons neutres prévus à cet effet que vous trouverez en pharmacie ou dans les grandes surfaces.
– Evitez de porter des vêtements trop serrés … Une journée dans un jeans trop moulant et le soir ça gratouille !
– Surveillez vos sous-vêtements ! Privilégiez un maximum le coton et évitez vraiment le string en matière plastic !
– Manger trop sucré favorise fortement l’apparition de mycoses
– Le diabète
– Fatigue et affaiblissement du système immunitaire
– Forte transpiration lors du sports par exemple
– Utilisation de protège-slip prolongée
– Utilisation de tampons hygiénique
– La prise de certains médicaments comme les antibiotiques

 

 

 Comment prévenir une mycose vaginale : 

Pour prévenir une mycose vaginale, il faut tout simplement essayer d’éviter les facteurs qui peuvent la provoquer. Ayez une hygiène correcte avec des produits adaptés, portez des sous-vêtements souples en coton, changez le plus régulièrement possible vos protections hygiéniques (pensez à la CUP).

 

 

➡ Comment soigner une mycose vaginale : 

Si vous avez déjà eu une mycose, vous savez probablement que ce n’est pas facile de s’en défaire ! 
En pharmacie vous pouvez trouver des crèmes à appliquer à l’aide d’un petit tube directement dans le vagin… ça n’a jamais fonctionné sur moi …
Il existe également des médicaments mais uniquement sur prescription médicale et personnellement, je ne cours pas chez le médecin pour ça.

Après beaucoup de recherches et d’essais, j’ai enfin trouver deux remèdes qui fonctionnent vraiment !!!

 

 

1/ Le bicarbonate de soude

Et oui, tout simplement ! Le bicarbonate est un super allié cuisine – nettoyage et santé !
Il soulage rapidement les démangeaisons et aide à réparer la flore vaginale.

Voici comment l’utiliser :

  • Faites bouillir 1 litre d’eau puis laissez-la refroidir
  • Ajoutez 2 cuillères à soupe de Bicarbonate de soude dans cette eau
  • Aspergez à la main la zone génitale.
  • Ne rincez pas et séchez en tamponnant avec une serviette en coton.

Vous pouvez également mettre 3 cuillères à soupe dans une bassine d’eau et faire un bain de siège.

Pour plus d’efficacité, mélangez 1 cuillère à café de bicarbonate dans un verre d’eau tiède ou froide et buvez 1 ou 2 verres de ce mélange par jour.

 

 

2/ l’huile essentielle de tea tree

Encore plus efficace et radicale que le bicarbonate de soude, l’huile essentielle de tea tree avec ses propriétés antifongiques est votre super allié anti-mycose !

 

Bain de siège : 

Remplissez une  une bassine de 10 à 20 cm d’eau ainsi que de la préparation suivante :
Diluez 20 à 30 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree dans deux cuillère à soupe de lait entier ou dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce, attendez  la dilution complète et mélangez avec de l’eau. Faites les bains de sièges 2 fois par jour,  jusqu’à la disparition des symptômes.

Attention : ne pas mettre l’huile essentielle dans l’eau sans la diluer, l’huile ne se disperse pas dans l’eau.

 

Application locale : 

Pour un résultat optimal, vous pouvez mélanger 2 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree à une cuillère à soupe d’huile végétale (amande douce, calendula … N’ayant rien d’autre sous la main, j’ai déjà fait avec de l’huile d’olive !), ensuite à l’aide d’un coton (bio de préférence), tamponnez la zone, n’hésitez pas à y aller en profondeur (oui oui !), vous pouvez laisser agir le coton une petite demi-heure sans soucis ! J’ai également lu qu’il était possible d’imbiber un tampon hygiénique de cette préparation et d’ensuite l’appliquer (1h maximum).
Vous pouvez faire cette application locale 3 fois par jour.
Les démangeaisons disparaitront presque entièrement dès les premières applications. 

 

Vous pouvez acheter votre huile essentielle de Tea Tree directement ici pour moins de 5 euros  . Cette huile vous sera utile pour BEAUCOUP d’autres petites choses. je vous en parlerai dans un prochain article. C’est un achat vraiment utile. J’achète entre 2 et 3 flacons par an et je m’en sers tout le temps!

N’attendez pas d’être touchée par une mycose avant d’avoir ces deux produits dans votre pharmacie ! Plus vite vous agissez, plus vite vous serez tranquille 🙂

 

En suivant ces quelques conseils, tout devrait rentrer dans l’ordre  dans les 2 à 3 jours. Si les symptômes persistent, rendez-vous chez votre médecin, il se peut qu’il s’agisse d’une mycose plus avancée qui nécessite un traitement plus spécifique.

 

 

Vous connaissez d’autres remèdes ? N’hésitez pas à me laisser un message !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur de l’article : Vicky

Partagez-nous votre expérience